Un site partenaire du portail Jeunes en Champagne-Ardenne
A vos marques, SVE, partez! Benjamin en Espagne

Rédacteur : CRIJ - SVE volontaire
Date de mise à jour : 21/04/2017
Mots clés : témoignage

A vos marques, SVE, partez! Benjamin en Espagne

Benjamin est parti 7 mois à Murcia (Espagne) pour participer à un projet avec des enfants dans une école. Maintenant on partage l’interview qu’il a fait pour faire connaitre le programme SVE.

Comment as-tu connu le Service Volontaire Européen ?

J’ai d’abord connu le SVE grâce à une ex-volontaire qui était venue nous présenter différents programmes de mobilité alors que j’étais lycéen! Mais, quelques années plus tard c’est un ami, parti lui aussi en SVE qui me donna l’idée de tenter ma chance.

Pourquoi as-tu voulu partir ?

J’avais toujours voulu, pendant des années partir à l’étranger, plutôt dans le cadre de mes études. Mais après avoir décidé de mettre fin à mon cursus, l’envie demeurait ! J’avais alors envie d’élargir mes horizons, développer et augmenter mes compétences et d’apprendre une nouvelle langue !

J’avais envie d’une coupure, un long moment pour réfléchir tout en faisant quelque chose d’utile pour moi et pour les autres.

Où es-tu parti et pour quel type de mission ?

C’est dans le sud-est de l’Espagne, à Murcie, que j’ai rencontré un projet qui répondait entièrement à mes attentes ! J’étais assistant linguistique en français et en anglais dans des collèges et lycées de la ville, une expérience riche d’apprentissage (langue, culture, système scolaire, gestion d’un groupe). J’ai également participé à deux projets de collaborations européennes Leonardo Da Vinci et Grundtvig. On peut apprendre à connaître une multitude de programmes de collaboration européennes !

Pourquoi as-tu choisi l’Espagne? Es-tu content de ce choix ?

Ce n’est pas vraiment le pays que j’ai choisi mais plutôt un projet intéressant pour moi ! Il se trouvait que c’est en Espagne que mon SVE se déroulait mais si j’avais dû partir en Slovaquie c’était la même chose, j’aurais eu le même enthousiasme !

Cependant, je suis très content d’être parti en Espagne, nous partageons beaucoup d’éléments de culture communs avec ce pays et ce fût génial à découvrir !

Valencia, EspagneQuelles difficultés as-tu rencontrées durant ton séjour ?

Au début du SVE, il se peut que le projet ne démarre pas exactement le premier jour, l’organisation nous offre souvent un temps d’adaptation pour découvrir les lieux, des personnes ou même l’organisation d’accueil elle-même… On peut se sentir « peu utile » les premiers jours… Mais les projets démarrent vite et on comprend rapidement que ce temps d’adaptation qui nous est offert est une chose nécessaire !

Selon toi, quels sont les avantages d’un tel séjour ?

Un tel séjour nous responsabilise, nous instruit, nous change et nous donne des nouvelles et nombreuses perspectives ! Personnellement, J’ai eu le plaisir de développer des capacités de communication et de travail collaboratif avec des publics forts différents et suis enchanté des activités développées et également de la manière avec laquelle j’ai pu travailler et découvrir un métier, un domaine d’action (la collaboration internationale), le monde associatif,  une culture, un pays et un peuple.

Tout cela représente des apprentissages pouvant servir indéniablement et directement une personne dans sa vie quotidienne, ses relations interpersonnelles, son travail, ses études, sa vie publique mais aussi privée.

Evidemment, le séjour donne aussi des compétences linguistiques et ayant repris des études en langue après le SVE, je n’ai eu aucun mal à suivre les cours d’Espagnol, ce serait plutôt le contraire !

Le SVE nous offre un terrain d’apprentissage très large, ce qui développe la curiosité, la satisfaction et l’envie continue d’apprendre. C’est cette dynamique de volonté continuelle d’amélioration de ses compétences et connaissances qui semblent être l’enseignement le plus important du SVE selon moi.

Quels sont tes conseils pour les personnes qui veulent faire le SVE?

Une chose importante : ne choisissez pas de partir en SVE en fonction du pays voire même de la langue mais plutôt selon le projet en lui-même, c’est bien plus important !

Partir dans le sud de l’Espagne paraît cool, on va beaucoup faire la fête, il va faire beau, on va apprendre une langue importante…mais si le projet ne plaît pas je pense qu’il y a de grande chance pour que le SVE ne se passe pas dans les meilleures conditions !

Pour ce qui concerne la vie sur place, un seul conseil : sortez, profitez de toute occasion d’apprentissage, voyagez dans le pays, faites-vous le plus d’amis possible, parlez le plus possible la langue locale… Vivez le SVE à fond car c’est une source d’apprentissages GIGANTESQUE, insoupçonnée, valorisante et valorisée !

A vos marques, SVE, partez !

Toutes les actualités

Imprimer Haut de page
Praesent tempus lectus ut risus mattis